L’artériographie est un examen radiologique dont le but est d’injecter un produit de contraste permettant de visualiser les artères du cerveau dans le but d’arriver à un diagnostic le plus précis possible.

Avant le geste

Le jour de l’examen, vous serez admis en hospitalisation de jour auprès du service de neurochirurgie (Bocage Central niveau 1).
Si vous avez des antécédents d’allergie aux produits de contraste iodés (produit injecté lors des scanners par exemple) il est IMPERATIF de connaitre le NOM DU PRODUIT (cf CIRTACI).
Si vous êtes diabétique, les médicaments contenant de la metformine devront être arrêtés pour 48h. Des horaires adaptés à vos injections d’insuline peuvent vous être proposés.
Le jour de l’examen il vous sera demandé d’être à jeun depuis au moins 6 heures (pas de tabac depuis au moins 24h).

Pendant le geste

Une perfusion sera posée en début d’examen dans le cas où vous auriez besoin pendant l’examen de médicaments injectables.
Si nécessaire, un rasage sera réalisé au niveau de la région où doit être introduit le cathéter, la plupart du temps au pli de l’aine.
On réalisera alors une désinfection de la peau à l'endroit où sera introduit le cathéter, puis vous serez recouvert d'un drap stérile du cou jusqu'aux pieds.
Le médecin fera une anesthésie locale au point de ponction puis mettra en place un cathéter appelé désilet au sein de votre artère fémorale (ou humérale dans de rares cas).
Il naviguera alors à l’aide d’un guide à travers le réseau artériel de votre corps en le suivant sur un écran de contrôle. Vous ne sentirez pas le cathéter progresser dans vos artères.
Lorsque le cathéter est en bonne position, le produit de contraste iodé est injecté pendant que l'on effectue des radiographies. Vous aurez une sensation de chaleur lors de l'injection du produit de contraste voire de vertiges, acouphènes ou scintillements oculaires mais cela ne dure que quelques secondes.
Il est très important de ne pas bouger pendant la prise des clichés. Le plus souvent plusieurs injections de produit de contraste sont nécessaires pour réaliser un examen complet.
A la fin de l’examen le désilet est retiré et le médecin va comprimer le point de ponction pendant une dizaine de minutes puis un manipulateur radio va placer un pansement dit compressif sur la plaie qui devra être laissé en place pendant au moins 4 heures.
L’examen dure de 30 minutes à 1 heure selon les clichés réalisés et les difficultés rencontrés lors du cathétérisme.



Après le geste

Après le retour dans votre chambre, l'équipe d'infirmières du service d'hospitalisation vous surveillera pour s'assurer de l'absence de saignement à l'endroit où l'artère a été piquée.
Elles vous diront si vous pouvez manger et combien de temps vous devez rester allongé.
C’est également elles qui enlèveront le pansement une fois les 4 heures écoulées.
Si vous êtes hospitalisé, vous le resterez jusqu'à ce que votre dossier ait été étudié complètement.
Si votre artériographie a été réalisée en hospitalisation de jour, vous resterez sous surveillance pendant 3 à 6 heures après la fin de l'examen. Après cette période d'observation, et en l'absence de complication, vous pourrez rentrer chez vous. Vous ne pourrez pas conduire ni prendre les transports en commun : il faut donc prévoir que quelqu'un vienne vous chercher.

Après le retour à domicile

Détendez-vous et reposez-vous 24 heures. Buvez beaucoup d'eau (environ 2 litres par 24 h). Gardez le pansement jusqu'au lendemain matin. Evitez les exercices physiques intenses pendant 48 heures.

Evitez de fumer pendant 48 heures. Il est de toute façon recommandé de cesser toute intoxication tabagique...

Appelez immédiatement votre médecin si :

• un saignement apparaît. Allongez-vous sur le sol et appuyez sur la zone du saignement ou faites appuyer par quelqu'un de votre entourage.
• vous constatez un changement de couleur, de volume ou de température dans la zone de ponction de l'artère.
• vous avez une sensation de froid, une modification de la sensibilité ou un changement de couleur de la jambe ou du bras concerné par la ponction artérielle.

Bénéfices

L'artériographie a pour but de donner à vos médecins des informations exactes sur l'état de vos artères et de les aider à choisir le traitement le mieux adapté à votre cas.
L’artériographie est l’examen de référence en ce qui concerne l’anatomie artérielle.
Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à en faire part à votre médecin ou aux membres de l'équipe de radiologie qui sont là pour y répondre.

Risques

Avec les techniques modernes, l'artériographie est un examen sûr toutefois certains risques existent :
Une ecchymose (un "bleu") ou un hématome à l'endroit de la ponction artérielle sont possibles. Bénins, ils disparaissent au bout de quelques jours ou semaines.
• Le cheminement du cathéter dans l'artère peut entrainer l'occlusion de celle-ci (thrombose) ou une occlusion à distance (embolie). Ces complications sont exceptionnelles mais peuvent nécessiter le recours à un traitement médical ou chirurgical.
Une réaction allergique au produit de contraste est possible bien que très rare. C’est la raison pour laquelle nous vous demanderons si vous avez déjà rencontré ce type de problème auparavant.